Pendant six mois, j’ai collecté à l’écrit 100 portraits lors de trajets urbains en tramway dans la ville de Bordeaux.

Portrait aléatoire d’une société immobile (dans le tramway je suis immobile) et en mouvement (pourtant le tramway me déplace), individuelle et collective (nos trajets se juxtaposent, se mêlent le temps d’une, deux ou x stations, nous vivons en groupe ces déplacements), intime (je suis la source de l’observation, ce que je note/reçois de l’autre passe par le filtre de mon intimité) et partagée (nous partageons un moment dont par habitude nous ne gardons pas trace)…

 

J'ai reporté les 100 mots les plus utilisés dans les 100 portraits sur 100 morceaux de bois qui composent un jeu de mots : créer sa propre description, réelle, imaginaire ou poétique.

 

Deuxième phase de la collecte, j'enregistre les lectures de ces textes par cent personnes croisées dans la vie réelle. In progress.

 

--

100 portraits

100 mots en chêne vernis (5x5cm x longueur variable)

100 enregistrements (in progress)

 

--

Bordeaux 2012 / 2018